L’investissement Pinel est soumis à de nombreuses conditions. Cela concerne principalement le zonage où est installé le bien immobilier, la durée de l’investissement, le plafonnement des loyers ainsi que les ressources des locataires.

Quels sont les avantages d’un investissement Pinel ?

Un investissement sous la loi Pinel permet de bénéficier principalement d’avantages fiscaux conséquents comparés à d’autres dispositifs de défiscalisation sur le marché. En effet, la loi Pinel donne droit à une défiscalisation de 12 %, 18 % ou 21 % du prix d’acquisition du logement. Ce taux de défiscalisation est relatif à la durée de l’investissement, soit 6, 9 ou 12 ans selon le choix de l’investisseur.

Sinon, la loi Pinel offre également l’opportunité de faire louer le bien immobilier de l’investisseur à ses proches (ascendants ou descendants) alors qu’aucun autre système de défiscalisation ne le permettait. Toutefois, le locataire ne pourra pas bénéficier d’aides comme l’APL pendant toute la durée de son investissement Pinel.

Les conditions à respecter pour bénéficier de la loi Pinel

L’investisseur pourra, s’il le souhaite, acquérir jusqu’à deux logements par an dans un investissement Pinel.

Quelles sont les conditions à respecter pour bénéficier de la loi Pinel ?

Pour investir en loi Pinel, il faut que le logement acquis soit loué nu pendant une durée minimale de 6 ans par un locataire qui en fera sa résidence principale. Le non-respect de cette condition entraînera immédiatement la perte des bénéfices des incitations fiscales.

Il faut également respecter le plafonnement imposé sur les revenus des locataires en fonction des zones d’habitation. De la même manière qu’il faut respecter les loyers, toujours suivant les zones d’habitation.

Où investir avec la loi Pinel 2018 ?

La loi Pinel bénéficie d’une prorogation de 4 ans encore à compter de l’année 2018. En ce sens, le gouvernement a réalisé certaines modifications afin d’adapter le système de défiscalisation aux besoins de la réalité du marché. Aujourd’hui, le zonage éligible en loi Pinel connaît donc une réforme. Les agglomérations disposant de plus de 250.000 habitants et où les demandes sont largement supérieures aux offres seront privilégiées.

C’est ainsi que les zones B2 et C seront exclues de cet investissement Pinel 2018. Par contre, les zones A Bis, A et B1 seront toujours maintenues. Pour la zone A Bis, l’investisseur pourra acquérir un bien immobilier à Paris ou dans les 29 communes de la petite couronne parisienne. Pour la zone A, il y a les agglomérations de l’île de France, la Côte d’Azur, Lyon, Lille, Montpellier, Marseille ainsi que le genevois français. Et enfin pour la zone B1, il y a la grande couronne parisienne, les communes qui sont considérées comme chères telles que Bayonne, La Rochelle, Annecy, Cluses, Chambéry, Saint-Malo, la Corse, les départements d’Outre-Mer ainsi que les autres îles qui ne sont pas reliées au continent.

Pour en savoir davantage sur la loi Pinel, d’autres articles apportent de plus amples détails sur la question. Sinon, vous pouvez également engager un professionnel dès maintenant pour qu’il puisse vous guider dans votre futur investissement immobilier.